Dating ♥

Judy Minx, cervix compris - Culture / Next

Date de publication: 2019-09-27 02:22

On a oublié de lui demander si elle s’épilait les jambes quand elle n’était pas au café. Ou si elle se les rasait. Ou un truc macho de cet acabit. Surtout qu’elle est actrice porno et que ça doit se voir à l’écran. Question idiote, se dit-on en retournant au métro, parce qu’on ne demande pas aux stars de Hot vidéo si elles maquillent les balafres de leur silicone pour faire moins peur.

Dans les projets immédiats de cette jeune femme qui vit seule : apprendre l’arabe pour ajouter à son arc de traductrice (elle a un essai de Michelle Tea sur le lutrin), aller en Palestine, voire s’y installer un moment. «Libé est le seul journal à avoir quelqu’un [ndlr : Quentin Girard] sur le bateau qui vogue en ce moment vers Gaza», félicite-t-elle. Et puis aussi continuer la lutte contre l’islamophobie et son pendant, l’«homonationalisme», quand «Sarkozy déclare que "chez nous on ne soumet pas les femmes" ou que Marine Le Pen tâcle "les quartiers où il ne fait pas bon être homosexuel". Cette récupération est insupportable. Si elle ne marche pas tout à fait, c’est parce que nos dirigeants sont encore trop homophobes.»